Qui suis-je?

Alchimiste? Souffleuse de verre? Qui suis-je?

Interprète en langue des signes de formation, j’ai pas mal voyagé dans toute la France et mon métier m’a amené à traduire des situations diverses et variées, du meeting politique au rendez-vous médical individuel en passant par les tournages de films ou la cour de justice.

C’est en 2012 que, revenue dans mon département natal du Nord, je découvre le soufflage de Verre à Sars-Poteries avec Olivier Juteau.

La magie du verre me touche et ne me quitte plus désormais.

Je deviens bénévole à l’atelier-musée du verre de Trélon dans l’Avesnois ce qui me permet de m’exercer tous les week-ends pendant plus de 2 ans.

Mais rapidement cela ne me suffit plus. L’atelier de Trélon étant fermé d’octobre à avril, je m’achète un chalumeau et me lance dans les perles en verre pour pouvoir toucher du verre même en hiver.

Finalement, je décide de me reconvertir.

Après un bref passage dans l’Education Nationale qui m’ouvre des droits à chômage et à formation, je retourne sur les bancs de l’école. Professeur en juin, je redeviens lycéenne en octobre pour passer mon CAP Arts du Verre et du Cristal à Yzeure dans l’Allier.

Mon CAP en poche, je tombe sous le charme de la Corrèze (un peu grâce aux mutations de l’Education Nationale aussi) et je décide de monter mon propre atelier à Uzerche. Ce sera l’Alchimiste, transformation de la matière par l’intermédiaire du feu (verre en fusion à 1200 degrés), transformation de l’être humain qui évolue et se transforme.

Mon inspiration ? Les éléments représentés par la forme d’une goutte : goutte d’eau, flamme, graine en germination, souffle de vent.

Ma méthode ? Laisser le verre couler naturellement sans la contrainte d’un moule. Etre à l’écoute de la matière et accepter les variations.

Ma touche artistique ? Le craquelé, si fragile et pourtant si solide (verre trempé) comme l’être humain dont les blessures le rendent plus fort. Un jeu de dentelles d’ombres et de lumières.